Le monde (des idées) blessé

Après l’attentat ce 7 janvier 2015 au siège du journal de Charlie Hebdo, l’ensemble des 400 éditeurs de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants adresse aux proches des victimes ses condoléances les plus attristées. 

Aujourd’hui plus que jamais, la solidarité est de mise — nous pensons aux journalistes et dessinateurs de presse des quatre coins du monde qui risquent leur vie pour la liberté d’expression. 

Nous continuerons avec détermination et conviction, tel que nous l’avons exprimé dans la Déclaration de Dakar (2003), la Déclaration de Paris (2007) et celle du Cap (2014), à oeuvrer aux côtés des journalistes, des auteurs et des créateurs pour lutter contre toute forme d’oppression de la parole, à défendre l’équité d’expression partout dans le monde.

logo fr_acc_130

Le 9 janvier 2015, les 400 éditeurs indépendants de 45 pays dans le monde 

membres de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants 

Nous sommes Charlie

Si tu parles, tu meurs
Si tu te tais, tu meurs
Alors parle et meurs !

TAHAR DJAOUT

Nous sommes Charlie. Oui nous sommes Charlie. Ne vous en déplaise !
Nous savons que cela vous déplait car vous ne supportez pas la liberté, toutes les libertés.

Vous n'aimez pas la liberté d'expression que vous croyez étouffer en assassinant lâchement des dessinateurs de presse qui ont élevé l'irrévérence au firmament du journalisme, en pratiquant l'humour et la dérision.

Les assises de l'Alliance internationale des éditeurs indépendants

Assises62 éditrices et éditeurs indépendants de 38 pays en Amérique latine, Afrique, Asie et Europe se réunissent au Cap (Afrique du Sud), du 18 au 21 septembre prochain, pour une rencontre inter-linguistique et interculturelle unique en faveur de la bibliodiversité !

Jutta Hepke intervient le 18 septembre : « Small is beautiful » : regards croisés entre la France et le Chili, par Jutta HEPKE (Vents d'ailleurs, France) et Juan Carlos SÁEZ (JC Sáez Editor, Chili)

Mimi est partie

Mimi BarthélémyNous vous annonçons avec une immense tristesse la disparition de Mimi Barthélémy samedi 27 avril 2013.
Dramaturge, auteure, comédienne, chanteuse et conteuse, Mimi a inlassablement œuvré à la connaissance et à la transmission de la culture haïtienne dans l'intime comme dans l'universel. 
Son énergie et sa détermination sans faille, sa générosité, sa confiance et son amour de la vie nous ont tellement soutenus et accompagnés. 
Jutta Hepke, Gilles Colleu, Maëlle Colleu-Hepke et toute l'équipe de Vents d'ailleurs entendrons toujours son rire résonner du pays sans chapeau. Toute notre affection à ses enfants et à toute la famille.

Rencontre avec Yahia Belaskri

PLUIE-couv-siteSi vous avez lu Si tu cherches la pluie, elle vient d'en haut, ceci vous intéresse. Et si vous ne l'avez toujours pas lu, qu'attendez-vous ?

Invité par l'association Coup de soleil, Yahia Belaskri reçoit le prix Coup de cœur pour son roman Si tu cherches la pluie, elle vient d'en haut.

Rencontre et présentation de son nouveau roman, Une longue nuit d'absence, jeudi 13 septembre 2012, à la Médiathèque de Bédarieux, à 18 heures.

Rencontre et remise du prix vendredi 14 septembre 2012 à la Médiathèque de Theyran, à 18 heures.

Vous pouvez en savoir plus et feuilleter le début ICI

L'écrivain Jean Claude Fignolé craint pour sa vie

Jean Claude Fignolé, écrivain, maire de la ville d'Abricot et président de l'Association des Maires de la Grand'Anse, avertit l'opinion de menaces qui pèsent sur sa vie et dénonce le retour à des pratiques qui étaient en cours du temps de la dictature dans une lettre adressée à la Plate forme des droits humains. Fignolé met en cause Norman Wiener, délégué départemental, représentant direct du président Michel Martelly dans la Grand'Anse.

Une résidence artistique en Haïti

A l’initiative de l’écrivain James NOEL et de la peintre Pascale MONNIN, l’association Passagers des Vents s’est créé dans un but d’animer un carrefour artistique et culturel en plein cœur de Haïti, où se côtoient écrivains et artistes toutes disciplines confondues, de l’intérieur comme de l’étranger, accueillis en résidence.

Une revue Intranqu'îllités accompagne cette résidence qui accueillera entre autre Yahia Belaskri dans les prochains jours.

Vous pouvez la télécharger ici (5,5 Mo) PdV120108.pdf

Le prix Casa de las Américas 2012 pour Le sang et la mer de Gary Victor !

Gary Victor vient de recevoir un des prix les plus prestigieux du continent américain pour Le sang et la mer édité chez Vents d'ailleurs.

SangMerGaryProfilWeb

L'auteur fait dans Le sang et la mer un constat sans concession de ce qu'est Port-au-Prince, de la gestion du pays en général, du racisme latent qui existe dans notre société, tout ceci, à la manière de Gary Victor, enrobé de mythes.

Emmelie Prophète, Le Nouvelliste, 2012

Plus d'informations sur le prix (en Espagnol) ICI.


© Ici et ailleurs, 2019