• Bandeau Senghor 1
  • Bandeau Senghor 2
  • Bandeau Senghor 3
  • Bandeau Senghor 4
  • Fil1
  • Fil2
  • Fil3
  • Fil4
  • Caval1
  • Caval2
  • Caval3
  • Caval4
  • PT1
  • PT2
  • PT3
  • PT4

La treizième tribu d’Israël se serait perdue entre Parme et Plaisance, de Bruno Gaudens

À la recherche de nos identités multiples

Ceci est un roman, une aventure en forme d’enquête sur les traces d’une communauté juive qui n’avait rien à faire dans une vallée de brigands perdue dans les Apennins et qui pourtant y apparaît soudain. Et qui disparaît tout aussi mystérieusement dans les dénégations répétées des rares habitants de ces villages italiens désertés l’hiver. 

Alors que les questions d’identité et d’enracinement commencent à poindre, voici que Dino et Renzo décident de se faire construire une maison au milieu du paysage. Sur une butte herbue. À la place de la grange du grand-père. Afin de réaliser leur rêve d’un chez-soi, peut-être s’enraciner, enfin. Tout en cherchant à comprendre, d’un cimetière dans la brume aux fermes abandonnées juste avant la montagne, qui peuvent bien être ces juifs ruraux qui ne cessent d’apparaître et de disparaître au détour des conversations et des tournants de la route qui mène dans la vallée.

Si Dino est l’enfant d’un fils de la région immigré en France, Renzo vient d’ailleurs et, sans être juif, son histoire personnelle faite de volonté d’intégration alors qu’il a fallu se battre, voire cacher son orientation sexuelle, lui fait sentir une certaine complicité humaine.

Bruno Gaudens est né en 1966 à Bruxelles d’un père italien et d’une mère française, il a été mis à l’Ecole européenne et a ensuite vécu à Paris en poursuivant ses études (La Sorbonne, lettres modernes) à Ithaca (boursier de l’université de Cornell/NY), à Strasbourg (rédacteur télévisuel pour Arte) et ensuite et depuis longtemps maintenant vit à Paris.

En librairie le 21 octobre.

 


© Ici et ailleurs, 2019